Bien le bonjour chers frères et sœurs,

En ce troisième jeudi de l’Avent, dans le psaume: « En lui que soient bénies toutes les familles de la terre ; que tous les pays le disent bienheureux. »
Et dans l’évangile de ce jour : « Généalogie de Jésus, Christ, fils de David, fils d’Araham.»

16 decembre

Alors que le Fils de Dieu entre dans une famille avec toute son histoire, nous sommes invités aujourd’hui à tourner nos pensées et nos prières vers toutes les familles de la terre et à rendre grâce pour elles.
Nous aussi, au plus profond de notre humanité nous sommes inscrits dans une histoire familiale, avec toutes ses joies et toutes ses peines.
Mais aujourd’hui rendons grâce pour chacune de nos familles et toute cette longue lignée d’hommes et de femmes dont nous sommes issus.
Et rendons grâce pour la famille de Dieu à laquelle nous sommes greffés par le sacrement du baptême.
Que Dieu bénisse et comble toutes nos familles de sa paix.

P. Bruno

Texte de méditation :

« Et c'est pourquoi aucune de ces figures ne pouvait accomplir le mystère de notre réconciliation, pourtant préparé de toute éternité. L'Esprit Saint n'était pas encore venu sur la Vierge, la puissance du Très-Haut ne l'avait pas encore prise sous son ombre. Il fallait cela pour que, dans ce sein immaculé où la Sagesse lui construisait une demeure, le Verbe se fît chair. Il le fallait pour que, la nature divine et la nature humaine se rencontrant dans une seule personne, le Créateur du temps naquît dans le temps ; pour que celui par qui tout a été fait fût engendré parmi toutes les créatures.
Car si l'homme nouveau, semblable à la chair du péché, n'avait pas assumé notre condition ancienne et dégradée, si celui qui est consubstantiel au Père n'avait pas daigné devenir consubstantiel à sa mère, si lui, seul indemne de tout péché, ne s'était pas uni à notre nature, l'humanité tout entière serait restée prisonnière sous l'esclavage du démon et nous n'aurions pu profiter de la victoire remportée par le Christ, parce que cette victoire aurait été obtenue en dehors de notre nature. »

LETTRE DE SAINT LÉON LE GRAND
À L'IMPÉRATRICE PULCHÉRIE SUR L'INCARNATION
Le mystère de notre réconciliation

Pour retrouver les messages plus anciens, cliquez sur le bouton "Messages du Père" en haut du site ou cliquer sur le bouton ci-dessous