Bien le bonjour chers frères et sœurs,

En ce quatrième mercredi de l’Avent, dans le psaume: « Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route. Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi. »
Et dans l’évangile de ce jour : « tous ceux qui apprenaient ces évènements les conservaient dans leur cœur et disaient : ‘Que sera-donc cet enfant ?’ En effet, la main du Seigneur était avec lui.»

16 decembre

Le croyant est invité à se mettre à l’école du Seigneur. A se laisser enseigner par lui. C’est le chemin de tout disciple : se mettre à la suite d’un maître pour recevoir de lui une discipline de vie.
Acceptons de laisser le Seigneur former en nous un cœur de disciples prompts à vivre de sa parole.

P. Bruno

Texte de méditation :

« Il y a un seul Dieu. Nous ne le connaissons pas autrement, frères, que par les saintes Écritures. Par conséquent, voyons tout ce que proclament les divines Écritures et reconnaissons tout ce qu’elles enseignent. Croyons le Père comme il veut être cru ; glorifions le Fils comme le Père veut qu’il soit glorifié ; et recevons le Saint-Esprit comme le Père veut qu’il soit donné. Ne voyons pas selon notre propre choix, ni d’après notre propre intelligence, ni en faisant violence aux dons de Dieu, mais de la façon que lui-même a voulu indiquer par les saintes Écritures. »

TRAITÉ DE SAINT HIPPOLYTE DE ROME CONTRE L'HÉRÉSIE DE NOET
« Le mystère aujourd'hui manifesté... »

Pour retrouver les messages plus anciens, cliquez sur le bouton "Messages du Père" en haut du site ou cliquer sur le bouton ci-dessous

Bien le bonjour chers frères et sœurs,

En ce quatrième mardi de l’Avent, dans le psaume: « Mon cœur exulte à cause du Seigneur ; mon front s’est relevé grâce à mon Dieu. »
Et dans l’évangile de ce jour : « Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !»

16 decembre

Plus nous approchons du jour de Noël plus la Parole de Dieu nous invite à la joie. Joie du ciel qui vient rejoindre la joie de la terre. Joie devant les œuvres de Dieu pour nous, dont la plus grande est celle de l’Incarnation pour notre salut.
Avec Marie et tous les croyants, chantons la sainteté de Dieu.

P. Bruno

Texte de méditation :

« Marie dit : Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur.
Elle dit : le Seigneur m’a honorée d’une faveur si grande, si inouïe, qu’on ne peut l’expliquer dans aucun langage, mais c’est à peine si, même au plus profond du cœur, l’amour peut le saisir. Aussi je mets toutes les forces de mon âme à rendre grâce dans la louange. Pour contempler l’infinie grandeur de cette faveur, je consacre avec reconnaissance tout ce que je vis, tout ce que je sens, tout ce que je découvre, car dans ce Jésus, « mon Sauveur », mon esprit est comblé de joie par sa divinité éternelle, ma chair fécondée par la conception temporelle.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son Nom.
Ceci se réfère au début du Cantique : Mon âme exalte le Seigneur. Elle seule, cette âme, pour laquelle le Seigneur a daigné faire de grandes choses, peut l’exalter comme il convient et dire, en invitant à partager ses vœux et ses intentions : Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom. En effet, qui connaît le Seigneur et néglige de le glorifier autant qu’il peut, de sanctifier son nom, sera tenu pour le plus petit dans le Royaume des cieux. Saint est son nom : car du sommet d’une puissance sans pareille, il dépasse toute créature, et de l’univers qu’il a fait il est infiniment différent. »

COMMENTAIRE DE SAINT BÈDE LE VÉNÉRABLE SUR L'ÉVANGILE DE LUC
Le Magnificat 

Pour retrouver les messages plus anciens, cliquez sur le bouton "Messages du Père" en haut du site ou cliquer sur le bouton ci-dessous

Bien le bonjour chers frères et sœurs,

En ce quatrième lundi de l’Avent, dans le psaume: « Nous attendons notre vie du Seigneur : il est pour nous un appui, un bouclier. La joie de notre cœur vient de lui. »
Et dans l’évangile de ce jour : « Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur.»

16 decembre

Confiance, force et joie en Dieu sont les compagnes du croyant.
Celui qui a donné sa foi en Dieu se sait accompagné tout au long de sa vie et pour l’éternité par cette présence aimante. Dès lors tout ce qu’il vit est relu à cette lumière.
C’est ce qui nous habite en ces jours tout proches de la Nativité. Les paroles de Dieu guident nos pas et nos cœurs vers le Verbe qui se fait chair. Hâtons joyeusement le pas vers l’avènement de ce grand mystère.

P. Bruno

Texte de méditation :

« Heureux, vous aussi qui avez entendu et qui avez cru ; car toute âme qui croit conçoit et engendre le Verbe et le reconnaît à ses œuvres.
Que l'âme de Marie soit en chacun de vous, pour qu'elle exalte le Seigneur ; que l'esprit de Marie soit en chacun de vous, pour qu'il exulte en Dieu. S'il n'y a, selon la chair, qu'une seule mère du Christ, tous engendrent le Christ selon la foi. Car toute âme reçoit le Verbe de Dieu, pourvu qu'elle soit irréprochable et préservée des vices en gardant la chasteté dans une pureté intégrale.
Toute âme qui peut vivre ainsi exalte le Seigneur, comme l'âme de Marie a exalté le Seigneur, et comme son esprit a exulté en Dieu son Sauveur.
En effet, le Seigneur est exalté, comme vous l'avez lu ailleurs : Exaltez le Seigneur avec moi. Certes, la parole humaine ne peut faire grandir le Seigneur, mais c'est en nous qu'il est exalté ; en effet, le Christ est l'image de Dieu. Par conséquent, si l'âme agit de façon juste et religieuse, elle exalte cette image de Dieu, à la ressemblance de qui elle a été créée ; et par conséquent, en exaltant cette image, elle s'élève par une certaine participation à sa sublimité. »

SERMON DE SAINT AMBROISE SUR L'ÉVANGILE DE LUC
« Heureuse, toi qui as cru »

Pour retrouver les messages plus anciens, cliquez sur le bouton "Messages du Père" en haut du site ou cliquer sur le bouton ci-dessous

 Bien le bonjour chers frères et sœurs,

En ce troisième samedi de l’Avent, dans le psaume: « en toi, Seigneur, j’ai mon refuge : garde-moi d’être humilié pour toujours. »
Et dans l’évangile de ce jour : « Nous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé. Nous avons chanté des lamentations, et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.»

16 decembre

Il n’est pas toujours facile de discerner l’action de Dieu dans nos vies. Et c’est pourquoi il est parfois facile de « passer à côté » de celui qui agit en nous plus que nous-mêmes.
« Ils ont des yeux et ne voient pas, des oreilles et n’entendent pas », disait Jésus.
Et nous, est-ce que nous sommes aveugles et « durs de la feuille » face à notre Dieu ?

P. Bruno

Texte de méditation :

« La gloire de l'homme c'est Dieu ; mais le propre de l'homme, c'est de recevoir l'œuvre de Dieu, toute sa sagesse et sa force. Comme un médecin fait ses preuves auprès des malades, ainsi Dieu se manifeste aux hommes. Et voilà pourquoi Paul déclare : Dieu a tout enfermé dans l'incrédulité, pour accorder à tous sa miséricorde ; et il disait cela de l'homme : l'homme avait désobéi à Dieu, et avait été rejeté de l'immortalité ; il a ensuite obtenu par le Fils de Dieu la miséricorde qui lui permet de recevoir par le Fils l'adoption filiale…. Oui, c'est le Verbe de Dieu, qui a habité en l'homme, et qui s'est fait fils de l'homme, pour habituer l'homme à recevoir Dieu, et habituer Dieu à habiter en l'homme comme cela paraissait bon au Père. »

TRAITÉ DE SAINT IRÉNÉE CONTRE LES HÉRÉSIES
« Dieu parmi nous »

Pour retrouver les messages plus anciens, cliquez sur le bouton "Messages du Père" en haut du site ou cliquer sur le bouton ci-dessous

Bien le bonjour chers frères et sœurs,

En ce troisième vendredi de l’Avent, dans le psaume: « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, lui seul fait des merveilles. »
Et dans l’évangile de ce jour : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint.»

16 decembre

En s’adressant à Marie puis à Joseph, Dieu leur dit de ne rien craindre.
De ne rien craindre puisqu’il est avec eux, que c’est lui qui agit en eux et avec leur consentement au souffle de l’Esprit Saint. Il ouvre leurs cœurs à cette certitude que « rien n’est impossible pour Dieu ».
Habités nous aussi par cette certitude, nous ne pouvons désespérer devant aucune situation mais la confier entre les mains du Seigneur pour que, avec lui, nous puissions rendre grâce de ce que tout conduit à l’accomplissement de son salut.

P. Bruno

Texte de méditation :

« Tandis qu'il maintenait son sage projet dans le mystère et le tenait en réserve, il semblait nous oublier et ne pas se soucier de nous. Mais quand il eut dévoilé par son Enfant bien-aimé, quand il eut manifesté ce qu'il avait préparé dès le commencement, il nous a tout offert à la fois : de jouir de ses bienfaits, de voir, de comprendre ; qui de nous aurait jamais pu s'y attendre ?

Dieu avait donc déjà tout disposé en lui-même avec son Enfant ; mais, jusqu'à ces derniers temps, il a toléré que nous nous laissions emporter à notre gré par des mouvements désordonnés, entraînés par les voluptés et les passions. Nullement parce qu'il se réjouissait de nos péchés ; il tolérait alors, sans l'approuver, ce règne de l'iniquité. Bien au contraire, il organisait pour maintenant le règne de la justice. Après avoir bien prouvé, dans cette première période, que nos propres œuvres nous rendaient indignes de la vie, il voulait que nous en devenions maintenant dignes par l'effet de sa bonté. Il voulait qu'après nous être montrés incapables d'accéder par nous-mêmes au royaume de Dieu, nous en devenions capables par sa puissance. »

DE LA LETTRE À DIOGNÈTE
« Elle s'est manifestée, la bonté de Dieu notre Sauveur... »

Pour retrouver les messages plus anciens, cliquez sur le bouton "Messages du Père" en haut du site ou cliquer sur le bouton ci-dessous