« Un mois au Cénacle avec Marie et l’Esprit Saint » 29ème jour

Nous venons de lire et de méditer l’encyclique de saint Jean-Paul II sur la Vierge Marie. Les apports théologiques du Père Raphaël BOUVIER nous ont aidés à entrer plus avant dans la réception de cette lettre. Nous voici maintenant devant la dernière semaine de ce mois de mai et avant la fête de la Pentecôte, don de l’Esprit Saint aux apôtres et à l’Église. Sous la direction du Père Damien ETEMAD-ZADEH, professeur de Bible au séminaire d’Aix, nous lirons et méditerons deux textes de la Parole de Dieu :
- le récit de la tour de Babel dans le livre de la Genèse,
- le récit de la Pentecôte dans le livre des Actes des Apôtres.
Deux récits qui nous permettront d’entrer dans ce souffle de vie que nous donne le Seigneur.
Enfin chaque soir de cette semaine nous prierons avec la litanie au Saint Esprit pour nous préparer à bien l’accueillir.
Bonne semaine et belle fête de la Pentecôte à tous.
Père Bruno

Le matin: Méditation du récit de la Pentecôte dans le livre des Actes des Apôtres

Le récit de la Pentecôte dans le livre des Actes des Apôtres. Suite

En plus de cette référence implicite au don de la Loi au Sinaï, on peut découvrir une autre allusion, beaucoup plus ardue à déceler, à la littérature de Qumran et à leur propre interprétation de la Pentecôte, en partie dépendante de la fête des semaines.

Dans le rouleau du Temple de la grotte 11 de Qumran, on peut comprendre que les juifs célébraient 3 fêtes de Pentecôte, et l’une d’elles pourraient permettre de mieux comprendre la remarque moqueuse de l’un des assistants qui accuse les apôtres d’être pleins de vin doux.

Le texte du rouleau du Temple dit ceci :

  • « Fête des semaines (nouveau grain), troisième mois, quinzième jour (18,10-13)… » (cf. Lévitique 23,15-16).
  • Fête du nouveau vin, cinquième mois, troisième jour (19,11-14) : « Tu compteras pour toi-même sept semaines à partir du jour où tu apporteras l’offrande à YHWH, le pain comme premier fruit ; sept sabbats complets jusqu’au lendemain du septième sabbat ; tu compteras 50 jours et tu apporteras du vin nouveau pour la libation ».
  • « La fête de la nouvelle huile, 6 mois, 22e jour (21,12-16) : tu compteras pour toi 49 jours, à partir de ce jour7 semaines, 7 fois 7 ; 7 sabbats complets… ».

En d’autres termes, parce que ce dénombrement est assez compliqué à suivre, 50 jours après le lendemain de la fête des semaines (fête du nouveau grain) avait lieu la Pentecôte du nouveau vin.
A partir de cette considération, on comprend mieux la moquerie exprimée en Actes 2,13 « Ils sont pleins de vin doux » (γλεύκος – Gleukos - signifie précisément « nouveau vin doux »). On comprend mieux pourquoi le « nouveau vin doux » est mentionné en connexion avec la fête des semaines. L’opposant à St Pierre suppose que les apôtres ont bu de ce vin à l’origine prévu pour la libation. C’est ce rouleau du Temple qui montre comment le nouveau vin pouvait être associé à la Pentecôte, et cette remarque du spectateur juif montre sa connaissance de cette littérature qumranienne. Luc était lui-même visiblement au courant de ces multiples pentecôtes parmi les juifs contemporains et relève donc judicieusement l’allusion à la Pentecôte du nouveau vin. Mais c’est bien l’Esprit Saint qui provoque cette sorte d’ivresse, et non le vin nouveau de Qumran.

Clé théologique du chapitre : A partir de ce moment, tout ce que les apôtres vont dire et faire sera sous la mouvance de l’Esprit.

v.2 : Les signes qui accompagnent l’Esprit sont liés à l’étymologie hébraïque et grecque de ce même terme. En hébreu, l’Esprit se dit « ר֣וּחַ  » (Ruach), et en grec « πνεῦμα » ( pneuma). Les deux renvoient à l’idée de « souffle bruyant ».
L’important est de noter que l’Esprit est là lors des commencements : Au début de la création, mais aussi au début du ministère public de Jésus, lors du baptême. Avec la Pentecôte, le cas se présente de nouveau : les disciples commencent eux aussi leur ministère grâce à l’impulsion de l’Esprit. L’Esprit se donne donc à comprendre comme principe de création et de nouveauté.    

v.3 : Le vent et le feu d’origine divine et symbolisant la présence de Dieu étaient déjà mentionnés en Psaume 104,4 ; Exode 3,2 ; 14,20.24 ; 1Rois 19,11-12. La raison pour laquelle le feu se matérialise sous forme de langues est assez claire en fonction du contexte : le feu a la forme de langues car l’Esprit va rendre les apôtres capables de parler. 

v.4 : L’expression « être rempli d’Esprit Saint » est typique de Luc parmi les évangélistes (Luc 1,15. 41.67 ; Actes 4,8.31 ; 9,17 ; 13,9), et renvoie à l’idée de rassasiement, l’idée d’être comblé. C’est important de le noter : cela témoigne qu’en l’homme subsiste un manque qui demande à être comblé. Plus loin, on verra que certains personnages seront remplis, non pas de l’Esprit Saint, mais d’une toute autre réalité, qui aura aussi des effets bien différents.

Parler en langues est aussi un don de l’Esprit en 1Corinthiens 12,10.28.30 ; 14,2.4-6.9. Dans ces cas, certains commentateurs pensent qu’il s’agit plutôt d’un « parler extatique », encore appelé « glossolalie ». Pour d’autres encore, il s’agirait de « xenologie » (parler en langues étrangères). Dans tous les cas, Luc considère ce « parler en d’autres langues » comme un don miraculeux.  Il ne s’agit pas de la « langue des anges » (cf. 1Corinthiens 13,1), mais de langues humaines, comme cela devient clair au v.6. Ce miracle suit bien sûr l’orientation théologique de l’épisode, qui s’intéresse précisément à l’universalité du salut.

v.5 : Les hommes dévots sont des juifs de la diaspora vraisemblablement revenus à Jérusalem pour y finir leur vie. Il semble donc que la foule constituée ici soit à la fois composée de juifs et de prosélytes (donc des païens convertis au judaïsme). Donc, l’auditoire est un auditoire composé de juifs. C’est à eux que s’adresse dans un premier temps le miracle de la Pentecôte. Ou tout du moins, ce sont eux qui en sont les témoins.

v.9-11 : Cette liste de nations que nous donne Luc a longtemps interrogé les spécialistes, et continue d’ailleurs de poser des questions. Pourquoi ce choix, pourquoi cet ordre ? A priori, la liste ne semble guidée par aucune logique précise. On aurait pu s’attendre à ce que certains pays comme la Grèce et la Syrie soient mentionnés, par exemple. Donc, quelle est la logique ? De nombreux chercheurs pensent que Luc s’est basé sur des listes déjà existantes, et que cette liste obéit au genre littéraire du répertoire des nations, attesté dans la littérature juive et déjà esquissé en Genèse 10 (qui en serait une source d’inspiration lointaine), voire même utilisé par les historiens de l’Antiquité. Il faut en effet savoir que dès le IVe s av. J-C, les historiens gréco-romains avaient coutume de répertorier les peuples en des listes de ce type. Dans la liste des conquêtes militaires orientales de Pompée (-61), on peut lire ceci : « Pompée a triomphé de l’Asie, du Pont, de l’Arménie, de la Paphlagonie, de la Cappadoce, de la Cilicie, de la Syrie, des Scythes, des Basternes, … ». On peut noter que, comme dans la liste des Actes, la liste de Pompée n’est pas unifiée : Aux pays mentionnés s’ajoute des noms de peuples non liés à un pays précis, comme les scythes, qui étaient des nomades indo-européens. Dans la liste de Luc, nous trouvons par exemple la mention d’une région, la Phrygie, et de peuples comme les Mèdes.
Daniel Marguerat (Les Actes des Apôtres 1-12) a montré que la liste de Luc obéissait en réalité à une logique de circularité.
Si l’on trace des flèches sur une carte de la région en suivant l’énumération du récit de Luc, on aboutit à une succession de demi-cercles qui permettent de mieux comprendre l’intention de l’auteur. « Luc recompose l’image du monde vu de Jérusalem ». Le déploiement vers l’universalité se fait de façon circulaire et englobante, avec pour axe non pas Rome, mais la Judée (et l’on peut ici deviner une petite pointe polémique envers l’empire romain). En se servant de listes des propagandes militaires romaines, Luc entend montrer subtilement que la seule prétention expansionniste qui puisse valoir est celle qui voit les hommes se comprendre.

Ce n’est pas Rome qui est habilité à rassembler les peuples (car les moyens utilisés sont des moyens guerriers) mais le Christ, par l’Esprit Saint. C’est lui qui rassemble et permet aux hommes de se comprendre dans leur diversité. La diversité des langues n’empêche pas la communion.
Ce qui caractérise ce genre littéraire est sa rhétorique de mondialisation, d’universalité. Luc se serait donc basé sur ces listes romaines pour évoquer l’universalité de l’événement en cours.
Les nations listées ici sont un signe du témoignage donné à « toute la maison d’Israël », désormais comprise comme « juifs de toutes les nations qui sont sous le ciel ». Le témoignage doit être rendu avant tout à Israël. Mais c’est aussi un témoignage qui doit être porté à toutes les cultures et tous les peuples. Luc prend donc acte des étapes de l’histoire du salut : Israël demeure le lieu privilégié du salut. Mais nous verrons qu’en Actes 10, la perspective va s’élargir.
Les merveilles (ou « hauts-faits ») sont désignées par le même terme employé dans le benedictus et le magnificat (μεγαλεῖα), ce qui en oriente la compréhension en clé salvifique. On trouvait déjà cette expression dans l’Ancien Testament (Deutéronome 11,2 ; Psaume 71,19 ; 105,1 ; Siracide 36,7 ; 42,21), dans des contextes liés à l’accomplissement et au salut.
Le Pont désigne originellement la Mer Noire et son pourtour.
Les prosélytes est le terme technique qui désigne les convertis au judaïsme.

Père Damien ETEMAD-ZADEH

12h00: Angelus:

Angelus
Ci-dessous la prière de l'Angélus (cliquez sur l'image ci-dessus pour accéder au site site-catholique.fr)

V. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie
R/ Et elle conçut du Saint-Esprit.

Je vous salue Marie,...

V. Voici la Servante du Seigneur
R/ Qu’il me soit fait selon votre parole.

Je vous salue Marie...

V. Et le Verbe s’est fait chair
R/ Et il a habité parmi nous.

Je vous salue Marie...

V. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
R/ Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

Prions :
Que ta grâce, Seigneur, se répande en nos cœurs. Par le message de l'ange, tu nous as fait connaître l'Incarnation de ton Fils bien aimé, conduis-nous, par sa passion et par sa croix jusqu'à la gloire de la résurrection. Par le Christ, notre Seigneur.

R/ Amen.

18h00: En communion avec l'ensemble de la  paroisse: récitation d'une dizaine de chapelet

 

Prière du soir

Texte des litanies de l’Esprit Saint

« Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous. 

Esprit-Saint, qui procédez du Père et du Fils, ayez pitié de nous.
Esprit du Seigneur, qui remplissez tout l'univers, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, de qui Jésus a été conçu dans le sein de la Vierge Marie, ayez pitié de nous.
Esprit de sagesse et d'intelligence, ayez pitié de nous.
Esprit de conseil et de force, ayez pitié de nous.
Esprit de science et de piété, ayez pitié de nous.
Esprit de crainte du Seigneur, ayez pitié de nous.
Esprit de foi, d'espérance et d'amour, ayez pitié de nous.
Esprit d'humilité et de mansuétude, ayez pitié de nous.
Esprit de justice et de chasteté, ayez pitié de nous.
Esprit de vérité qui êtes envoyé pour nous consoler, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui répandez la charité dans nos cœurs, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, dont les apôtres ont été remplis, ayez pitié de nous.
Esprit de toute grâce, qui distribuez vos dons selon votre bon plaisir, ayez pitié de nous. 

Soyez-nous propice, pardonnez-nous, Seigneur.
Soyez-nous propice, exaucez-nous Seigneur.

De tout péché, délivrez-nous, Seigneur.
Des tentations et des embûches du démon, délivrez-nous, Seigneur.
De la présomption et du désespoir, délivrez-nous, Seigneur.
De la résistance à vos inspirations, délivrez-nous, Seigneur.
De l'obstination et de l'impénitence, délivrez-nous, Seigneur.
De toute souillure de corps, de cœur et d'esprit, délivrez-nous, Seigneur.
De l'esprit d'erreur et de blasphème et de tout esprit mauvais, délivrez-nous, Seigneur.
Pauvres pécheurs, nous vous en prions, écoutez-nous. 

Afin que vos inspirations se manifestent dans nos œuvres, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que nous ne profanions jamais notre âme dont vous avez fait votre temple, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin de ne pas vous contrister, vous qui êtes l'Esprit-Saint de Dieu, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que, prenant goût aux choses de Dieu, nous devenions avides des dons supérieurs de votre grâce, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que tous, animés d'un même Esprit, nous soyons unis dans la paix, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que vous conserviez dans leur sainte vocation tous les Ordres du Clergé et toutes les Familles religieuses, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que vous défendiez et reculiez les frontières de l'Église, nous vous en prions, écoutez-nous.
Par le cœur Immaculé de Marie, votre sanctuaire de prédilection, nous vous en prions, écoutez-nous. 

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, répandez en nous le Saint-Esprit.
Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, envoyez-nous le Saint-Esprit.
Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, donnez-nous le Saint-Esprit.

V. Envoyez votre Esprit et tout sera créé.

R. Et vous renouvellerez la face de la terre.

ORAISON. Ô Dieu qui avez préparé des biens invisibles à ceux qui vous aiment, répandez dans nos cœurs en nous donnant votre Saint-Esprit, la tendresse de votre amour, afin que, vous aimant en toutes choses et par-dessus toutes choses, nous puissions parvenir à la jouissance de vos promesses qui surpassent tous nos désirs. Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il. »

Chant:

« Viens Esprit Saint (Veni Sancte Spiritus) » (cliquer sur l'image)

Si la vidéo ne démarre pas, cliquez ici.


Pour retrouver les messages plus anciens, cliquez sur le bouton "Messages du Père" en haut du site ou cliquer sur le bouton ci-dessous

messages du Père Vidal