« Un mois au Cénacle avec Marie et l’Esprit Saint » 30ème jour

Nous venons de lire et de méditer l’encyclique de saint Jean-Paul II sur la Vierge Marie. Les apports théologiques du Père Raphaël BOUVIER nous ont aidés à entrer plus avant dans la réception de cette lettre. Nous voici maintenant devant la dernière semaine de ce mois de mai et avant la fête de la Pentecôte, don de l’Esprit Saint aux apôtres et à l’Église. Sous la direction du Père Damien ETEMAD-ZADEH, professeur de Bible au séminaire d’Aix, nous lirons et méditerons deux textes de la Parole de Dieu :
- le récit de la tour de Babel dans le livre de la Genèse,
- le récit de la Pentecôte dans le livre des Actes des Apôtres.
Deux récits qui nous permettront d’entrer dans ce souffle de vie que nous donne le Seigneur.
Enfin chaque soir de cette semaine nous prierons avec la litanie au Saint Esprit pour nous préparer à bien l’accueillir.
Bonne semaine et belle fête de la Pentecôte à tous.
Père Bruno

Le matin: Méditation du récit de la Pentecôte dans le livre des Actes des Apôtres

Le récit de la Pentecôte dans le livre des Actes des Apôtres. Suite

Concernant le lien typologique présumé entre la Pentecôte et Babel, il n’est pas certain du tout : Les pères de l’Eglise (Grégoire de Nazianze, Cyrille de Jérusalem, Jean Chrysostome, Augustin, Ambroise de Milan) ont pour la plupart écrit sur ce lien entre les épisodes sans que leurs conclusions ne s’avèrent vraiment convaincantes.

Je rappelle brièvement ce que signifie la typologie et en quoi elle consiste :

La typologie consiste à lier des événements, des circonstances, des personnes, des peuples, des institutions, en voyant dans l’un une préparation de l’autre. Le premier est appelé type (ou figurant), et le second antitype (ou figuré). La figure est le concept principal de la typologie : par exemple Adam / Christ (Adam est type de celui qui doit venir, selon St Paul) ; Isaac / Christ (la fameuse aqedah) ; arche de Noé / baptême ; l’arbre de vie / la croix ; Exode et nouvel exode ; le serviteur souffrant (Is 53) / Christ…

La typologie interprète les rapports évoqués en disant que l’accomplissement suppose une supériorité de l’antitype (Jésus est plus que Jonas…).

La typologie est l’interprétation préférée de la génération apostolique. Elle est prévalente dans les récits du NT.  Voilà pourquoi souvent l’interprétation chrétienne de l’Ancien Testament est déclarée « typologique ». La typologie du Nouveau Testament est essentiellement téléologique, car elle montre comment l’Ancien Testament a le Christ comme terme.

La signification de la typologie est salvifique, et son but est de manifester l’orientation salvifique de l’histoire.

La typologie doit être distinguée de la synkrisis. Par exemple, dans le livre des Actes, il existe une synkrisis continuelle entre Pierre et Jésus, entre Paul et Pierre, entre Paul et Jésus, sans qu’il y ait de typologie (Jésus comme type et les deux apôtres comme antitypes).

Comment mettre en évidence une typologie ?

  • Recueillir le vocabulaire et voir dans quels textes de l’Ancien Testament on le rencontre. Un auteur bâtit son récit avec des mots d’un autre texte. Un mot ne suffit pas, sauf s’il est rarissime.
  • Structure narrative similaire. 
  • Cohérence thématique : Est-ce que l’écho présumé entre dans le sujet ou l’argument développé par le texte du Nouveau Testament ? L’éclaire-t-il ?

Au niveau du vocabulaire : Dans les deux textes, nous trouvons le verbe sugcew - sunguéo - (Troubler / confondre) (Actes 2,6 / Genèse 11,7.9), et le mot glwssa – glossa - (langue).

Globalement, on peut parler de structure narrative similaire entre les deux textes. Tout commence par un groupe fermé sur lui-même, et par l’action divine, ce même groupe se disperse.

Concernant la cohérence thématique, elle semble également présente entre les deux épisodes : Le récit de Babel s’arrête sur cette question : les hommes sont dispersés, renvoyés à leur histoire, sans pouvoir se comprendre, et cela demeure une source de tension. Cette tension semble se résoudre par le don de l’Esprit qui permet à toutes les cultures de se comprendre.

Episode de Babel : 1) Un lieu : Babel. Une Langue unique : Tous les hommes se comprennent ---> Les hommes ont peur de la mort (cf. se faire un nom et être dispersé), et veulent échapper à leur condition mortelle et à la perspective d’être lancés dans l’histoire et l’épopée humain. Les hommes se rassemblent en un seul lieu, autour d’une tour à bâtir. Ils veulent échapper à la mort en entrant dès l’origine dans le ciel. Mais Dieu « descend », il brouille les langues, et ils sont ensuite dispersés, sans pouvoir se comprendre, et demeurent mortels.

Les Langues multiples sont alors conçues comme un mal par les hommes (mais pas du point de vue de Dieu).

Mais cela est à l’origine de l’extraordinaire diversité culturelle de l’humanité.  Mais la condition de l’homme reste la mortalité.

Deux questions restent en suspens, comme un défi pour l’humanité : 1) Comment les hommes pourront-ils être unis dans cette diversité ? 2) Pourront-ils, un jour, échapper à la mort et rejoindre le ciel ?

Episode de la Pentecôte : 1) Un lieu : Jérusalem. Langues multiples : les hommes ne se comprennent pas (insistance sur le nombre de cultures présentes à Jérusalem) ------> Irruption de l’Esprit Saint ------- Les langues restent multiples : Mais les hommes se comprennent, grâce à l’Esprit.

Les hommes (apôtres) se rassemblent en un seul lieu, Jérusalem (Actes 2,5-6). Eux aussi ont peur de la mort (Ils se cachent en un seul lieu, à cause de la menace des romains). L’Esprit Saint (Dieu) descend jusqu’à eux, pour les disperser et évacuer en eux toute peur de la mort. Ils sont ensuite dispersés sur les chemins du monde par l’action de l’Esprit Saint.

Avec la Pentecôte, ce n’est pas la fin de toutes les langues et de toutes les cultures. Le projet de diversité, qui était voulu par Dieu, et lié à l’épisode de Babel perdure, et c’est un bien. La grande différence, c’est que l’Esprit permet justement l’unité dans la diversité. Les différentes cultures, les langues différentes ne sont plus un obstacle à l’unité du genre humain, ni à une communication des hommes entre eux.

Du point de vue ecclésiologique, ce récit souligne la nécessité pour l’Eglise de rejoindre les autres cultures, de parler la langue des autres cultures et de ne pas les « anéantir » en les contraignant à parler sa propre langue. Et si l’Eglise est universelle comme l’a souhaitée le Seigneur, c’est précisément pour ne privilégier aucune culture par rapport à une autre, mais pour parler au même niveau à chaque culture.

Etant donné que la typologie est liée à l’idée d’accomplissement, et étant donné que le récit de Babel s’achevait sur un défi pour l’humanité, à savoir faire en sorte que cette diversité et cette multiplicité ne se fasse jamais au détriment de la fraternité humaine, il faudrait que l’on trouve la notion de dépassement dans le récit de la Pentecôte pour parler vraiment de typologie. Dans un sens, c’est le cas. L’Esprit permet de parler toutes les langues et de se faire comprendre par tous. En ce sens, il est vecteur d’une unité qui n’est pas l’uniformité autour de la tour vers le ciel, mais une unité qui fait vivre en son sein des peuples dans toutes leurs différences et leurs richesses. La question qui était restée en suspens dans le récit de Babel (Comment les hommes pourront-ils être unis dans cette diversité ?) trouve donc une réponse dans le récit de la Pentecôte.

La seconde question qui était restée en suspens (Pourront-ils, un jour, échapper à la mort et rejoindre le ciel ?) trouve également une réponse dans ce récit. A vrai dire, la réponse a été donnée en amont, lorsque Jésus ressuscitait pour affranchir l’humanité de la mort. Mais l’Esprit est cette force qui enracine dans le cœur des disciples l’événement de la résurrection du Christ, et leur donne l’audace de ne plus craindre la dispersion de par le monde, parce que la mort a été vaincue pour toujours.

Père Damien Etemad-Zadeh

12h00: Angelus:

Angelus
Ci-dessous la prière de l'Angélus (cliquez sur l'image ci-dessus pour accéder au site site-catholique.fr)

V. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie
R/ Et elle conçut du Saint-Esprit.

Je vous salue Marie,...

V. Voici la Servante du Seigneur
R/ Qu’il me soit fait selon votre parole.

Je vous salue Marie...

V. Et le Verbe s’est fait chair
R/ Et il a habité parmi nous.

Je vous salue Marie...

V. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
R/ Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

Prions :
Que ta grâce, Seigneur, se répande en nos cœurs. Par le message de l'ange, tu nous as fait connaître l'Incarnation de ton Fils bien aimé, conduis-nous, par sa passion et par sa croix jusqu'à la gloire de la résurrection. Par le Christ, notre Seigneur.

R/ Amen.

18h00: En communion avec l'ensemble de la  paroisse: récitation d'une dizaine de chapelet

 

Prière du soir

Texte des litanies de l’Esprit Saint

« Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous. 

Esprit-Saint, qui procédez du Père et du Fils, ayez pitié de nous.
Esprit du Seigneur, qui remplissez tout l'univers, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, de qui Jésus a été conçu dans le sein de la Vierge Marie, ayez pitié de nous.
Esprit de sagesse et d'intelligence, ayez pitié de nous.
Esprit de conseil et de force, ayez pitié de nous.
Esprit de science et de piété, ayez pitié de nous.
Esprit de crainte du Seigneur, ayez pitié de nous.
Esprit de foi, d'espérance et d'amour, ayez pitié de nous.
Esprit d'humilité et de mansuétude, ayez pitié de nous.
Esprit de justice et de chasteté, ayez pitié de nous.
Esprit de vérité qui êtes envoyé pour nous consoler, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui répandez la charité dans nos cœurs, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, dont les apôtres ont été remplis, ayez pitié de nous.
Esprit de toute grâce, qui distribuez vos dons selon votre bon plaisir, ayez pitié de nous. 

Soyez-nous propice, pardonnez-nous, Seigneur.
Soyez-nous propice, exaucez-nous Seigneur.

De tout péché, délivrez-nous, Seigneur.
Des tentations et des embûches du démon, délivrez-nous, Seigneur.
De la présomption et du désespoir, délivrez-nous, Seigneur.
De la résistance à vos inspirations, délivrez-nous, Seigneur.
De l'obstination et de l'impénitence, délivrez-nous, Seigneur.
De toute souillure de corps, de cœur et d'esprit, délivrez-nous, Seigneur.
De l'esprit d'erreur et de blasphème et de tout esprit mauvais, délivrez-nous, Seigneur.
Pauvres pécheurs, nous vous en prions, écoutez-nous. 

Afin que vos inspirations se manifestent dans nos œuvres, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que nous ne profanions jamais notre âme dont vous avez fait votre temple, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin de ne pas vous contrister, vous qui êtes l'Esprit-Saint de Dieu, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que, prenant goût aux choses de Dieu, nous devenions avides des dons supérieurs de votre grâce, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que tous, animés d'un même Esprit, nous soyons unis dans la paix, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que vous conserviez dans leur sainte vocation tous les Ordres du Clergé et toutes les Familles religieuses, nous vous en prions, écoutez-nous.
Afin que vous défendiez et reculiez les frontières de l'Église, nous vous en prions, écoutez-nous.
Par le cœur Immaculé de Marie, votre sanctuaire de prédilection, nous vous en prions, écoutez-nous. 

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, répandez en nous le Saint-Esprit.
Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, envoyez-nous le Saint-Esprit.
Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, donnez-nous le Saint-Esprit.

V. Envoyez votre Esprit et tout sera créé.

R. Et vous renouvellerez la face de la terre.

ORAISON. Ô Dieu qui avez préparé des biens invisibles à ceux qui vous aiment, répandez dans nos cœurs en nous donnant votre Saint-Esprit, la tendresse de votre amour, afin que, vous aimant en toutes choses et par-dessus toutes choses, nous puissions parvenir à la jouissance de vos promesses qui surpassent tous nos désirs. Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il. »

Chant:

« Viens Esprit Saint (Veni Sancte Spiritus) » (cliquer sur l'image)

Si la vidéo ne démarre pas, cliquez ici.


Pour retrouver les messages plus anciens, cliquez sur le bouton "Messages du Père" en haut du site ou cliquer sur le bouton ci-dessous

messages du Père Vidal