En ce mois d’août

Vu d’en bas

Il faut bien le reconnaître, les nouvelles qui montent de notre terre sont pour le moins très inquiétantes.
Pour n’en retenir que quelques-unes :
Commençons par une explosion, celle de la première bombe atomique il y a 75 ans au Japon, et ses conséquences. Combien de vies fauchées, soit immédiatement soit à la suite de nombreuses souffrances…. Et pourtant l’usage des armes ne cesse de gangréner notre monde.
Je pense aussi à la violence inouïe qui ravage nos sociétés aujourd’hui : la vie n’a plus de prix, l’autorité n’a plus de sens, le civisme disparaît… Pour un simple mot un être peut être tué.
Il y a aussi la question du « réchauffement climatique » et ses conséquences dans un avenir proche, 2050 – 2100 : si les nations ne changent pas très rapidement leur politique devant  « les émissions de gaz à effet de serre » nous allons irrémédiablement détruire notre si belle terre.
Pour notre pays aussi, le vote plus que discret de la loi sur la bioéthique qui prolonge et amplifie la déliquescence morale de la France. L’infernale spirale de la destruction de la famille va grandissante et avec une gravité extrême: nous pouvons nous demander jusqu’où cela ira.
Terminons par une autre explosion, celle qui vient de ravager Beyrouth : un bateau-poubelle déchargera les 2750 tonnes de nitrate d’ammonium sur les quais en 2013…et leur explosion en 2020. La négligence, la corruption, l’inertie, entre autres, conduiront à ce drame.

Tant d’autres domaines pourraient hélas être évoqués ici et c’est une « litanie de la tristesse » qui pèse lourd sur nos épaules et notre confiance dans l’avenir.

Vu d’en haut

Mais heureusement il existe aussi une « litanie de la joie », qui vient du ciel.
Saint Jean-Marie Vianney, prêtre si dévoué pour le Seigneur et son Église. Celui qui est venu montrer « le chemin du ciel » à ses paroissiens et dont le ministère est un exemple pour tous les prêtres.
La Transfiguration du Seigneur, qui est montré resplendissant de sa gloire dans sa divinité alors qu’il monte vers Jérusalem pour y offrir sa vie pour nous, afin que nous soyons sauvés.
Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix, vierge et martyre, patronne de l’Europe, qui au profond des plus grandes ténèbres fait resplendir la lumière de l’Évangile.
Saint Laurent, diacre et martyr, entièrement porteur de l’attention du peuple de Dieu pour les plus pauvres.
Saint Maximilien Kolbe, prêtre et martyr, qui prend la place d’un autre détenu dans le cachot de la mort.
L’Assomption de la Vierge Marie, patronne principale de la France, qui nous dit elle aussi le chemin du ciel pour tous ceux que la grâce touche.
Saint Augustin, évêque et docteur de l’Église, qui nous invite à mette l’intelligence au service de la foi.
Saint Jean Baptiste, martyr, qui par sa parole libre dénonçant le péché, a offert sa vie pour le Christ.

A cette litanie nous pourrions ajouter tous les gestes humbles et discrets du peuple de Dieu qui bâtissent ce monde de la charité et de l’amour. Le pape François nous le redit : « Laisse la grâce de ton baptême porter du fruit dans un cheminement de sainteté. » (Soyez dans la joie et l’allégresse n° 15).

Alors, chers frères et sœurs, « haut les cœurs ». Nous le croyons, la vie l’emporte sur la mort en Christ, notre Seigneur.
En ce mois d’août les champs de blé ont été moissonnés et la récolte engrangée. Le bon grain rassemblé pour devenir pain de vie et l’ivraie jetée au feu…..

« Je sais en qui j’ai mis ma foi » nous dit saint Paul (2 Tm 1, 12).
N’est-ce pas là l’essentiel qui peut tout changer en ce monde !

Père Bruno